Sélectionner une page

La députée socialiste de la Drôme Nathalie Nieson était juge dans l’affaire Lagarde. Elle déclare que le « poids de la décision est lourd à porter » ! Sans blague ! Et le poids du montant que les contribuables ont payé pour le parachute doré de M. Tapie, elle y a pensé ? Non, certainement pas, car en fait, elle n’a pas dû la sentir passer la note, elle.

Que ça la rassure, elle ne sera pas seule à supporter le « poids de la décision ». A plusieurs c’est moins lourd. Elle était associée dans cette décision à des amis à elle, des députés du PS, mais aussi LR. Le bouclier sanitaire UMPS se reforme encore pour s’auto protéger de cette loi qui ne devrait être faite que pour envoyer les gueux au cachot. Pas les « élites », cette nouvelle noblesse de la République monarchique. La décision prise est juste celle qu’ils voulaient prendre. L’UMPS fonctionne comme une organisation mafieuse qui respecte un pacte : « un pour tous, tous pourris », devise inventée par Coluche et taillée sur mesure pour l’UMPS.

Mais Madame la députée est souriante, et avec une autosatisfaction désarmante de naturel, se dit fière de cette « expérience enrichissante ». Le mot a dû faire rire M. Tapie en pensant à ses 445 millions et « des poussières » engrangés dans l’affaire. Et confirmés grâce à Mme Nieson sur le dos du contribuable, qui lui pour le coup ne trouve pas l’expérience enrichissante… Elle affirme en plus que « les juges ont fait abstraction de la couleur politique des uns et des autres ». Ça, on l’a bien vu, mais le préciser c’est nous dire pour qui elle nous prend… Et elle continue, sur sa lancée : « notre objectif a été d’être le plus impartial possible ». Elle fera sans aucun doute partie de la prochaine promotion de la Légion d’Honneur, si ce n’est déjà fait.

Les contribuables de Bourg-de-Péage, dans la Drôme, savent maintenant la vraie valeur que Madame le Député-Maire de leur ville accorde à leurs impôts. BS.