Sélectionner une page

Je devais intervenir lors de l’Assemblée Plénière du 15 juin au sujet de l’adoption d’un nouveau blason pour notre région Auvergne-Rhône-Alpes. Mais en cours de séance, j’apprends que l’exécutif a décidé de retirer cette délibération de l’ordre du jour. Il n’y aura donc pas de vote des élus, et encore moins d’explication…

A défaut, je vous retranscrit l’intervention que j’avais prévue à cet effet.

Rapport n°1662 sur le blason régional

Monsieur le Président,

Comme vous êtes amateur de bons mots, je vous propose de méditer celui-ci qui est de circonstance :

« Si le blason prouve la noblesse du nom, c’est la noblesse du cœur qui rend digne de le porter. » (Stanislas Leszczynski, roi de Pologne enterré à Nancy)

Vous allez comprendre où je veux en venir…

Je passe sur la fausse nouveauté de ce blason que nous avions proposé lors de la consultation lancée en début de mandat, vous aviez préféré un logo bleu sans âme, qui ressemble à une marque de lessive ou un panneau de signalisation d’avalanche, et a donné lieu à des détournements cocasses…
Alors pourquoi ce revirement deux ans après ? Est-ce un simple coup de com’ ou un changement d’identité ? Ce rapport ne le précise pas… En attendant je note que vous avez déjà ajouté ce drapeau derrière vous, sans attendre notre vote.

On vous reproche parfois de masquer le fond par la forme. Et bien, cette fois l’apparence rejoint le fond ! Je m’explique :

Il n’aura pas échappé aux héraldistes avertis que la composition de ce blason régional envoie un message clair. En effet il y a une règle de prééminence dans la partition écartelée d’un blason : le prestige des quartiers décroit du haut vers le bas et de la gauche vers la droite. Or, quel est celui qui figure en haut à gauche ? Votre fief !

Cela peut paraitre anecdotique mais c’est au contraire très révélateur de votre fonctionnement, déjà pressenti dans le choix du nom de notre région et qui se confirme par le déséquilibre financier que l’on observe depuis votre accession au trône régional.

Vous avez éludé ce matin la demande de mon collègue de fournir un décompte des subventions accordées par département et par commune depuis le début de votre mandat. Je me permets donc d’insister : au nom de la transparence que vous brandissez comme un étendard de bonne gestion, fournissez à vos administrés un état des lieux clair et exhaustif des subventions versées depuis le début de votre mandat. Certains observateurs arrivent au montant cumulé de 67 millions accordés au Puy en Velay, qui compte 19000 habitants. Soit une manne de plus de 3500€ par habitant, là où d’autres communes n’ont rien reçu !

Si vous souhaitez redorer le blason de la région, faites preuve de plus d’équité. En attendant cette nécessaire transparence, nous voterons pour l’adoption de ce beau blason.

Reste à trouver une devise qui lui corresponde. Arvernis primum omnium me semble tout indiqué…

Olivier Amos
Conseiller régional Auvergne-Rhone-Alpes

Et pour les amateurs d’héraldique, vous pouvez vous procurer le nouveau blason de la région Auvergne-Rhône-Alpes ici.