Sélectionner une page

La Drôme, comme 47 autres départements de France, a choisi de mettre Marine Le Pen en tête du premier tour (contre 41 pour Emmanuel Macron). Dans le Diois aussi son score a progressé considérablement.

Macron est le candidat du système libéral mondialiste

Nous sommes aujourd’hui à un tournant majeur de la vie de notre pays. Soit nous faisons le choix de continuer la France, soit nous la livrons à tous les vents de la mondialisation sauvage.
Le projet d’Emmanuel Macron représente à la fois la poursuite de la politique catastrophique qu’il a mené avec François Hollande et une accélération de ses orientations les plus néfastes : ouverture totale des frontières, délocalisations, laxisme judiciaire, complaisance vis à vis des communautarismes qui rongent notre pays, impuissance vis à vis du terrorisme qui nous cible, soumission aux intérêts des puissances étrangères et des multinationales, politiques d’austérité dictées par l’Union Européenne…

Marine Le Pen avec le peuple français

A l’inverse, le projet de Marine Le Pen est celui d’une France juste, sûre, prospère et puissante dans laquelle l’ensemble des français est à nouveau souverain. Juste, car l’État retrouve son rôle protecteur de notre modèle social (services publics, sécurité sociale, retraite à 60 ans, baisse des impôts, abrogation de la Loi Travail…). Sûre, parce qu’il rétablit les frontières, s’oppose à la déferlante migratoire, combat l’islamisme radical, soutien nos policiers et notre armée, défend réellement la laïcité et les droits des femmes. Prospère, car il propose de relocaliser et de soutenir notre industrie, de produire et consommer au plus près, de pratiquer un protectionnisme intelligent, de libérer l’initiative de nos PMI/PME, de défendre le travail, de préserver notre agriculture et notre environnement. Puissante, car avec Marine Le Pen, la France redevient indépendante en sortant de la tutelle des puissances étrangères, en augmentant le budget de nos armées, en favorisant un monde multipolaire qui respecte les nations, en mettant en œuvre une politique de co-développement avec les pays d’Afrique et du sud afin que leurs populations aient un avenir chez elles.

Enfin, il s’agit de renouer avec une véritable démocratie dans laquelle les citoyens sont consultés sur les grandes questions qui les concernent : référendum d’Initiative Populaire, scrutin proportionnel, rapprochement des institutions en simplifiant les échelons territoriaux (commune, département, nation).

Un enjeu de civilisation

Nous savons qu’il y a à droite comme à gauche des patriotes qui ne se résignent pas à voir la France disparaître et qui partagent des valeurs communes par delà les clivages partisans. Cette « certaine idée de la France » que défendait le Général De Gaulle et le Conseil National de la Résistance et qui n’appartient à aucune boutique, aucun parti.
Ne nous laissons pas manipuler par ceux qui veulent nous empêcher de nous exprimer démocratiquement. Ceux qui utilisent le mensonge, la diffamation, la violence de rue, dans le seul but de défendre leurs intérêts particuliers.
Nous sommes fiers de notre histoire, de notre culture, de notre langue, de nos libertés, de notre identité, comme nous respectons celles des autres. Contre l’uniformisation des peuples, des modes de vie, des terroirs et contre la soumission aux seuls intérêts économiques, faisons le choix de la France. Quelles que soient nos sensibilités, ensemble, nous pouvons gagner !

Des patriotes du Diois
marine2017.fr