Sélectionner une page

Au lieu de s’occuper des français dans la détresse, les nuit-debout chaussent leurs baskets à la recherche des réfugiés de Calais qui n’ont pas voulu prendre le car. Un réseau par sms se met en place pour leur proposer un hébergement, où est l’égalité dans la solidarité ? Pourquoi les français dans la précarité ne bénéficieraient-ils pas de place dans des châteaux ?

nuit-debout

du temps, du personnel, des châteaux et de l’argent pour les migrants, qui paie cette immigration massive ?

F.MARCEL