Sélectionner une page

Monsieur le Député Maire de Montélimar,

Par la présente, nous vous demandons de bien vouloir nous renseigner sur l’invasion de clandestins en provenance de Calais que nous subissons et qui se propage jusqu’à Montélimar, sachant que notre pays se trouve en situation de crise économique et n’a pas les moyens de faire face à toute la misère du monde.

Les migrants de Calais en provenance de la Syrie et de l’Irak en représentent un pourcentage relativemement faible et les autres faux réfugiés, de sexe masculin, qui représentent la quasi-totalité des migrants arrivent d’Afrique pour des raisons économiques, ils sont donc des clandestins qui doivent être renvoyés chez eux. Sachant que dans 95 % des cas lorsqu’une personne est déboutée du droit d’asile elle n’est pas expulsée !

Monsieur le député-maire donnez-nous le nombre de clandestins venus pour des raisons économiques, profiter de notre système social et le nombre des réfugiés politiques dont le pays est reconnu comme étant en guerre. Au vu de votre fonction de député-maire vous ne pouvez pas ignorer cette information.

Cautionnez-vous le gouvernement qui par l’intermédiaire des préfets impose une répartition de ces clandestins sur notre commune alors qu’ils devraient directement être expulsés de France ? Puisque ce gouvernement se décharge des responsabilités qui lui incombent sur les communes, monsieur le député-maire, en tant que premier magistrat de la commune, veillerez-vous personnellement à faire appliquer les lois aux clandestins déboutés du droit d’asile et donc à leur expulsion hors de France ?

Monsieur le député-maire, il n’était pas prévu que vous vous substituiez à un gouvernement défaillant, qui a montré son inaptitude à la prise en charge de la jungle de calais et n’a pas su éviter sa formation. Cet envahissement migratoire continuera et s’amplifiera car nous n’avons plus de frontière. N’oublions pas que si ces personnes obtiennent leur statut de demandeurs d’asile ou si elles ne l’obtiennent pas mais ne sont pas expulsées, il s’en suivra le regroupement familial qui multipliera par 5 voire 10 cette population clandestine.

Vous avez été élu avec vos propositions de programme concernant la commune. Pourquoi prenez-vous la décision de parer à l’incompétence du gouvernement au lieu de faire un référendum, vous assurant de l’approbation majoritaire des Montiliens sur l’accueil des migrants dans notre commune ?

Monsieur le député-maire nous avons l’impression que vous essayez d’endormir les Montiliens avec votre double langage. Nous savons que les partis de gauche développent le marché de l’immigration pour permettre à des milliers d’associations de profiter et de se goinfrer de la manne financière que représente ce marché très lucratif, sauf que c’est avec l’argent des Français. Faire du social avec l’argent de ceux qui en manquent déjà !

Que pensez-vous de faire porter cette charge financière seulement aux personnes qui veulent la venue de ces immigrés? Ils n’auront qu’à se faire connaitre, partir avec des clandestins dans leur pays d’origine pour les aider mais avec leur argent personnel?

L’injustice et la souffrance sont subies courageusement en France par 6,5 millions de demandeurs d’emploi (11 millions en réalité), 9 millions de pauvres, 120 000 SDF recensés qui meurent dans nos rues, des retraités à la pension ridicule, des familles avec des enfants en bas âge vivant dans leur voiture. Les français sont asphyxiés par une fiscalité écrasante, nous sommes le pays le plus taxé d’Europe. La misère fait partie du quotidien de bon nombre de Français et de Montiliens. Ils ont des difficultés pour payer leur taxe d’habitation et autres taxes, électricité, eau, mutuelle, pour se faire soigner correctement (lunettes, dentiste, opération chirurgicale…). Cette injustice et cette souffrance sont occultées voire même ignorées par une classe dirigeante se vautrant dans le déni et complètement déconnectée de la vie des Français ! (ex. pain au chocolat à 15 cts !) Ils n’arrivent plus financièrement à boucler les fins de mois, et vous avez l’outrecuidance de leur demander d’avoir une prise de conscience, d’être humaniste et d’apporter une réelle contribution!

Ne pensez-vous pas que la prise de conscience, qu’être humaniste, et l’apport d’une réelle contribution comme il vous tient à cœur de nous le dire ne devraient pas revenir en premier aux Français les plus modestes au lieu de les dispenser à des immigrés illégaux ?

La générosité des Français existe par une taxation très forte qui n’est pas justifiée (ni transparente). C’est tout à fait normal et légitime que le peuple Français en prenne conscience, s’y oppose et demande un référendum ! Nous voyons bien la contagion des idées de gauche à l’ensemble des partis politiques formant un seul parti LRPSUDI.

En quoi monsieur le député-maire vous différenciez-vous de la politique du gouvernement actuel puisque vous êtes de connivence avec leur politique de migration clandestine ?

Les clandestins viennent s’ajouter aux 200 000 immigrés légaux (avec regroupement familial) par an que nous recevons. La violence se développe sur notre territoire, agents de police brulés vifs dans leur voiture, les vols comme banalité, les incendies comme tradition. Récemment dans le quartier de Pracomtal à Montélimar des émeutes ont eu lieux pendant plusieurs jours, vous n’avez eu aucun contrôle sur une jeunesse provocant la police. Actuellement des incidents s’y produisent toujours…

Aujourd’hui une vingtaine de clandestins et demain combien viendront ?

Est-ce que tous les quartiers ouest de Montélimar vont devenir le grand Calais de la Drôme ?

Au jour du départ des migrants il faudra anticiper une intervention des pompiers car leur tradition bien ancrée est de mettre le feu à leur habitat avant de partir !

Monsieur le député-maire pour enrailler ces incidents ne pourriez-vous pas prendre des arrêtés municipaux pour maitriser la situation pour que les enfants mineurs ne restent pas dans les rues à partir d’une certaine heure le soir et afin de responsabiliser les parents ?

Nous attendons vos réponses, Monsieur le député-maire, vous avez à ce jour plusieurs flèches à votre arc pour contrer une décision imposée par ce gouvernement dépassé par la situation. Sans aucune réponse de votre part pour dénoncer cette immigration illégale forcée par l’état, nous considèrerons que vous êtes complice de cette débâcle !

Nous vous prions d’agréer, monsieur le député-maire, l’assurance de notre parfaite considération.

 

Laure Pellier
Conseillère régionale – Auvergne Rhône- Alpes
Secrétaire Départemental – Front National de la Drôme

Raphaël Rosello
Conseiller municipal – Montélimar
Conseiller communautaire – Montélimar agglomération

Montélimar le 03 novembre 2016