Sélectionner une page

Un article du journal le Monde en date du 14 novembre (modifié le 17) rapporte les propos d’une députée LREM de la Drôme en mal de notoriété, qui prétend que les organisateurs locaux du mouvement de protestation contre l’overdose de fiscalité seraient issus de la fédération du Rassemblement National de la Drôme.

A court d’arguments pour justifier l’augmentation déraisonnée des taxes par son gouvernement, elle pense ainsi discréditer l’action légitime des « gilets jaunes » qui doit avoir lieu ce week-end. Cette attitude, sans doute la conséquence d’un mot d’ordre à tous ses députés, laisse entrevoir un début de panique de la majorité face à l’ampleur prévisible du mouvement populaire.

Où a-t-elle pêché cette fausse information ? Aucun des organisateurs de cette manifestation n’est encarté chez nous, nous ne les connaissons même pas. Pour une députée cosignataire de propositions de lois contre les « fake news » c’est plutôt cocasse ! Cela révèle bien l’objet de cette censure qu’il met progressivement en place : ne laisser filtrer que les mensonges du pouvoir en place.

Que les choses soient bien claires : le RN soutient officiellement ce mouvement qui réclame précisément les mesures que nous proposons depuis des décennies, à savoir une baisse des dépenses non régaliennes de l’état et une meilleure gestion des deniers publics pour permettre une baisse massive de la fiscalité qui pèse exclusivement sur les classes moyennes. C’est le seul moyen de libérer et relancer l’économie.

Or, cela passe nécessairement par un retour à la souveraineté de notre économie nationale et c’est là que le bât blesse pour LREM (ainsi que pour les autres partis) : ils ne peuvent pas remettre en cause leur dogme économique euro-mondialiste !

Mais le RN n’est pas à l’origine de l’appel lancé sur les réseaux sociaux, comme le montre l’enquête des renseignements généraux révélée par RTL. Il n’est pas non plus à la manœuvre dans les départements comme le laisse entendre cette députée complotiste.

Il est simplement logique que de nombreux manifestants soient de notre bord, puisqu’ils aspirent naturellement à l’application de notre programme économique. Et c’est bien ce qui inquiète le gouvernement, qui voit les européennes se rapprocher alors qu’il perd progressivement le soutien du peuple… au profit du RN !

Loin d’être un repoussoir, notre soutien au mouvement protéiforme des gilets jaunes est un stimulant pour les Français : la preuve de la cohérence de la stratégie souverainiste, qui est mise en œuvre en Italie par Savini, en Hongrie par Orban, aux USA par Trump, etc… et qui produit des résultats sur leurs économies qui devraient faire pâlir de honte Macron !

Mais non, au lieu de se remettre en question, le gouvernement persiste dans sa folie confiscatoire discriminante.

  • Confiscatoire car lorsque près des deux tiers de nos revenus partent dans les caisses de l’état c’est de l’esclavagisme.
  • Discriminante car seule la classe moyenne subit ce joug fiscal. Les plus riches ont les moyens d’échapper à l’impôt et les plus pauvres vivent de la redistribution des bénéfices de ceux qui travaillent.

Il est urgent de changer de système économique. C’est le cri des millions de Français qui s’apprêtent à ne rien lâcher à partir de demain…

 

Communiqué de Olivier AMOS, Délégué Départemental de la fédération Rassemblement National de la Drôme