Sélectionner une page

Le bien vivre ensemble, oui mais… Le bien vivre ensemble, prôné par les politiquement corrects, présente quand même pour ceux-là mêmes quelques inconvénients. Alors on chasse les intrus dérangeants des beaux quartiers, qu’ils aillent se faire voir ailleurs, non mais ! Ainsi les corbeaux, bruyants dès l’aube, couvrant de leurs fientes des trottoirs jusque-là sans histoire, sont chassés à coups de buses et autres hiboux.

Que faire, si ce n’est aller dans d’autres quartiers moins beaux, certes, mais où les autochtones semblent bien plus tolérants. Et pour cause, ils n’ont rien à dire. Les corvidés s’y installent, croassent, croissent, et sèment leurs fientes sur les gueux, à qui on dit qu’ils doivent vivre ensemble…

Communiqué de Bernard Sironneau, Conseiller municipal de Valence, en réaction à la chasse aux corbeaux valentinois