Sélectionner une page

« De la colère dans la cathéter » C’est ainsi que les infirmières de Valence résument leur quotidien le manque de moyens et la réduction imposée des temps d’hospitalisation.

Le RN Drômois apporte sans aucune réserve tout son soutien et sa sympathie à cette initiative.
Nous avons dénoncé de longue date la dégradation des conditions de travail des professionnels de la santé en général et du milieu hospitalier en particulier. Ces derniers sont d’ailleurs victimes d’agressions verbales et physiques. Bref, dans le monde hospitalier la tension est palpable.

A l’heure où les français n’ont plus les moyens de se soigner, les soignants plus les moyens d’exercer leur métier, le gouvernement a d’autres priorités en tête et souhaiter consacrer davantage de moyens à la mission « immigration, asile et intégration ». Chiffré à 1,58 milliard d’euros en 2019, il va augmenter de 200 millions par rapport à 2018, soit une hausse de 14 %.

Les soignants de Valence comme ailleurs vont devoir se serrer la ceinture et le patients prendre leur mal…en patience.