Sélectionner une page

« Comment vivre avec le terrorisme ? »

C’est le titre incroyable de la une du Dauphiné Libéré de ce jour ! C’est bien connu, les grands médias se font souvent le relai du pouvoir, et là encore ils font leur boulot en nous habituant doucement aux morts, aux larmes, aux bougies et aux marches blanches. Le pouvoir reconnait son incapacité à mener une de ses principales missions : assurer la sécurité des Français. Ce titre reprend presque au mot à mot la déclaration du chef du gouvernement, monsieur Valls, quand il déclarait « le terrorisme fait partie de notre quotidien pour longtemps » (France Inter, le 15/06/16). C’est une véritable déclaration de capitulation, un acte de reddition face à l’ennemi de la part de celui qui déclarait, menton relevé et menaçant, que nous étions en guerre ! Après cet ignoble massacre du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, M. Hollande annonce sans rougir qu’aucune mesure nouvelle ne serait prise. Donc on continue à ne rien faire, puisqu’aucune mesure n’est actuellement prise, si ce n’est ce simulacre d’état d’urgence.

Eh bien non ! La question à se poser est : « comment ne plus vivre avec le terrorisme ? » Comment, puisque nous sommes en guerre, mener vraiment cette guerre, ne plus subir les massacres et éliminer définitivement l’ennemi islamo-fasciste ?

Les mesures à prendre sont préconisées depuis longtemps au Front National : application réelle des peines, suppression de la double-nationalité et du droit du sol, expulsion des étrangers à problème, contrôle des frontières, fermeture des mosquées salafistes (personnellement, je suis pour détruire les mosquées salafistes afin d’éradiquer le mal), etc….

Si nos parents et grands-parents avaient réagi comme M. Valls, nous parlerions tous allemand aujourd’hui. Alors préparons nos enfants à parler arabe… c’est d’ailleurs en train d’être mis en place par notre Ministre de l’Education.

B.S.